Orthoptie et RevitalVision

 

Le rôle de l’orthoptiste et traitement RevitalVision

L’implication de l’orthoptiste dans le traitement RevitalVision est essentiel. Si son travail est souvent apparenté à de la gymnastique des yeux, ses compétences vont bien au-delà.

Céline, orthoptiste qui travaille depuis 2013 avec RevitalVision nous offre son témoignage.

Comment améliorer sa vue grâce à l’orthoptie

L’orthoptie et Revitalvision sont pour moi deux traitements complémentaires. En rééducation orthoptique traditionnelle ou en basse vision, on va tout d’abord améliorer les mouvements oculaires, la convergence, le relâchement par des exercices spécifiques pour les yeux. Ces mouvements oculaires, que nous utilisons en permanence, doivent être le plus efficaces possible. S’ils ne sont pas maitrisés, ils peuvent être un frein à la vision. On optimise ses compétences afin que le patient utilise au mieux sa vision binoculaire. RevitalVision va quant à lui améliorer l’acuité visuelle, la sensibilité aux contrastes, notamment sa discrimination visuelle. En d’autres termes, il va améliorer l’image, le flou, le contraste. C’est un traitement à part entière, différent du travail que l’on fait en rééducation. Il joue sur la plasticité cérébrale et engendre de nouvelles connexions entre neurones.

L’orthoptiste et la réduction des troubles visuels via RevitalVision

Le rôle de l’orthoptiste dans le traitement RevitalVision est surtout l’accompagnement. Lors de la présentation du traitement au patient, il y a plusieurs éléments à prendre en compte. Il faut évaluer la motivation du patient, bien cerner ses attentes, ses besoins visuels et ses plaintes. Il existe plusieurs programmes de RevitalVision, il faut aider le patient à choisir celui qui correspond le mieux à ce qu’il veut , par exemple : lire sans lunettes, mieux voir sans lunettes de loin, ne plus être gêné la nuit, améliorer sa vision avec ses lunettes, améliorer la vision d’un œil faible… Il est important que le patient ait une bonne compréhension du traitement et des résultats qu’il peut attendre. Il faut l’informer au maximum.

La motivation est un élément primordial, que l’orthoptiste doit évaluer chez le patient. Notre rôle est donc de lui communiquer au maximum l’envie d’entreprendre ces 3 mois de traitement. Car les résultats sont là : les 2/10ème promis sont généralement atteints. Le traitement n’étant pas ludique, sans motivation et envie de réussir, l’efficacité peut être compromise. En effet, la régularité des sessions est la clé du traitement. Par exemple, si on décide de courir un marathon, on va se préparer physiquement par des séances régulières. C’est le même principe avec RevitalVision. Ainsi, si le patient manque de motivation, il aura tendance à espacer ses sessions et donc à perdre en efficacité de stimulation des neurones.

En cas de soucis ou d’incompréhension des exercices, ils ont la possibilité de communiquer avec l’équipe RevitalVision, mais pour beaucoup il est rassurant d’avoir un interlocuteur qu’ils ont rencontré et qui les suit.